Solidarité chrétienne

Irak : un shopping qui guérit

Découvrez comment une activité des plus banales peut devenir un moment exceptionnel dans la vie d'une réfugiée à Erbil (Kurdistan irakien).

141125CR300Soha est irakienne. A 22 ans, un diplôme universitaire en poche, elle s’apprêtait à travailler à Mossoul avant l’arrivée de l’Etat islamique. Ses ambitions, ses aspirations se sont effondrées avec le terrorisme. Désormais, réfugiée à Erbil, au Kurdistan irakien, elle prend soin de ses trois neveux qui ont été séparés de leur mère. Son capital se résume à un simple matelas, un colis de nourriture qu’elle a reçus gracieusement mais aussi à ses deux ensembles de vêtements qu’elle porte en alternance. Face à la situation désolante endurée par les chrétiens irakiens, Eva Boutros, une chrétienne égyptienne, est venue avec son équipe apporter de l’aide. Ils ont ainsi permis à 280 jeunes femmes, comme Soha, de faire du shopping au centre commercial d’Erbil. L’idée peut paraître surprenante mais voilà comment une activité des plus banales peut devenir un moment exceptionnel dans la vie d’une réfugiée. Lorsqu’Eva Boutros en parle, elle décrit un moment de joie partagée par tout le monde au cœur d’une situation désespérée. Mais plus encore, ces chrétiens égyptiens venus en renfort pour soutenir leurs frères et sœurs d’Irak, ont financé près de 2500 matelas, des oreillers, des couvertures, 400 réchauds à gaz et des milliers de paniers alimentaires. Tous viennent de l’Eglise de Kasr el-Dobara, du Caire. Cette même église avait construit un hôpital pour soigner les blessés de la place Tahrir lors du Printemps arabe. La solidarité des chrétiens égyptiens eux-mêmes persécutés envers ceux d’Irak est une façon de montrer qu’il est possible de vivre l’Evangile même au plus fort du désespoir.

Source: portes ouvertes

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !