NAKI

Le secret de la première transplantation cardiaque

HAMILTON NAKI

Le secret de la première transplantation cardiaque

dr-naki.jpgHamilton Naki était un Sud-Africain d‘exception, que le cinéma (Hidden Heart, 2008) a surnommé « le chirurgien clandestin », puisque totalement méconnu en raison de l'apartheid, ce régime de ségrégation raciale appliqué en Afrique du Sud jusqu'en 1990-1991. Pourtant, son histoire est l'une des plus marquantes du XXe siècle, « celle d'un jardinier devenu l'un des plus grands chirurgiens cardiaques au monde, un pionnier de la greffe du coeur ».

Hamilton Naki est né en 1926 à Ngcangane, petit village très pauvre dans le Cap Oriental de l'Afrique du Sud. Ses parents ne pouvant assurer son instruction, il a quitté l'école très tôt et, malgré la ségrégation raciale institutionnalisée, il s'est rendu en ville en auto-stop dans l'espoir de décrocher un boulot. C'est à l'Université médicale de Cape Town, en 1954, qu'il est engagé comme jardinier du campus, entretenant notamment les courts de tennis et les pelouses. Il était loin de se douter à l'époque que ce milieu universitaire changerait sa destinée. Une fois son travail accompli, il repartait dans l'anonymat vers sa mansarde, sans eau courante et sans électricité, dans un ghetto des environs. Il allait et venait entre ces deux sphères, sachant qu'il apportait néanmoins sa part dans ce quotidien qu'il traversait.

Lire la suite

×